Webmontagne : Trail des Marcaires 2012
 
Divers >> Trail des Marcaires 2012

Sortie du 16/09/2012 : Trail des Marcaires 2012
Avec : Clara, Stéphane & Virginie, Pierre Paul, Olivier, Sandro
-Mai 2012, le beau frère (Pierre Paul) m'inscrit de force au Trail des Marcaires, 54km et 2500m de déniv...
-Deux semaines avant l’échéance j'achète enfin des chaussures de course à pied et vais m'entrainer un jour sur une distance respectable de 28km et 1000m de déniv... Je teste alors de boire de l'eau contenant pour 1L : 80g de Malto (Des sucres lents) + 30g d'Hydrixir (Du sucre plus rapide) ! Efficace mais je n'arrive pas à en boire assez...
-La semaine précédent le Trail, je fais un régime sur les conseils de Benj pour aborder une phase de reconstitution d'un nouveau stock de glycogène...

Bref autant dire que j'étais seulement prêt mentalement... ou pas ! On monte donc cette veille de week-end avec Stéphane & Virginie pour l'Alsace, lieu du trail en question... Ce ne sera pas vraiment comme d'habitude, je devrais me priver d'alcool et nous devions suivre un menu précis [Merci Belle Maman !]... Ça n'a pas fait plaisir à tout le monde ! Promis j'arrête ce genre de préparation qui m'a un peu gâcher le plaisir d'être en Alsace pour autre chose que courir...

En plus le beauf m'a mis la pression tout ce début de week-end... Combiner à ça, la prise de pruneaux le matin qui n'aidaient pas au transit, c'est dans un état plutôt instable que je prends le départ ;-) Mais le stress est vite oublié lorsque l'on commence à courir et à sentir que finalement tout roule ! Les 10 premiers kilomètres consistent à rejoindre simplement le Honneck, 900m plus haut... C'est en discutant tout le long avec Olivier de nos vacances que nous y arriverons 1h50 plus tard ! Les sensations sont là et la partie la plus plaisante de la course débute, les crêtes roulantes... Dément !

Une descente sur un chemin casse gueule, seconde remontée en marchant à un bon rythme et nous atteignons le second ravito à 23km... Une crampe sournoise à l'adducteur se fait sentir... J'avale mon seul gel de la journée, un anti-crampe plein de magnésium ! Je recharge mon camel avec le mélange et c'est là que l'erreur intervient, j'aurais du boire de l'eau plate en quantité... Car je finirais la course en ayant ingurgité seulement 3L d'eau :-(

A ce stade de la course, le prochain et dernier ravito se situe à 20km, on part groupés mais rapidement Olivier et Sandro prennent de l'avance... Je reste alors avec Pierre Paul, qui va finalement faire le lièvre et m'épauler dans des moments assez difficile... Des crampes se déclenchent aux jambes, elles me bloquent, je n'avais encore jamais ressenti ça... Il m'aide à relancer la machine et m'évite alors de m'arrêter au milieu du chemin comme une bête agonisante... C'est dur j'essaye de le suivre mais les crampes deviennent de plus en plus nombreuses et suis obligé de marcher à deux à l'heure... Je lui dit de continuer seul et que je m’arrêterais définitivement au prochain ravito...

Le chemin de croix que d'arriver à ce km 44 ! "Putain mais il est où ce ravito" que je m’écrie en voyant un concurrent m'ayant doubler... me redoubler ! "Ah mais tu as du le louper il est en contrebas du col"... [Petit aparté, je n'ai pas ressenti l'aspect compétition durant cette journée, les autres participants de même "faible" niveau s'encouragent entre eux ! Assez cool comme ambiance même si tu es complétement cuit...] J'appelle Clara qui se situe justement au niveau du ravitaillement, elle monte alors m'apporter de l'eau qu'elle m'oblige à boire de force... Un massage violent de jambes plus tard, elle me remotive à finir et se propose de m'accompagner sur cette fin de parcours constitué uniquement de 9km de descente l'ayant faite le matin même durant sa course : Le Défi de Muhlbach avec Stéphane et Virginie.

Les crampes se font encore ressentir mais j'arrive à me remotiver et à faire de petites foulées grâce à Clara ! Elle me coachera d'aiileurs la descente jusqu'à la ligne d'arrivée que je franchirais 8h20 après en être parti ! Que c'est bon de réaliser ce genre de trail, une impression intense de bonheur... Ça y est, j'ai déjà envie d'en refaire histoire d'améliorer ce temps et ressentir ces sensations tellement hors normes :-)
Photos :


Seulement un verre de vin la veille...



Départ de la course...



Un petit dej à base de poudre !



Sandro bien équipé !



"Paye ta Gueule" :-)



Premier ravito...



"Paye ta Gueule" avec Olivier en plus :-)



En courant sur les crêtes... Dément !!!



Vers la moitié de course...



Pierre Paul



Ravitaillement Alsacien...



Arrivée pour Olivier et Pierre Paul



Merci Clara pour cette fin de trail :-)



Sans oublier les autres finishers du jour !

Vos commentaires :
19/09/2012 [16:49] : thierry
joli cousin, j'aurai pas imaginé que t'irait au bout... de la course et surtout de ce sacré régime ! Sinon, un peu long à mon avis, c'est un coup à se fracasser les genoux l'histoire.
19/09/2012 [18:19] : Elie
Blaireau ! Au lieu de tourner rien qu'avec de la tomme et de la choucroute, t'as voulu tester la dope : résultat -> des crampes en pagaille. La prochaine tu feras un régime adéquat et ça passera tout seul !
20/09/2012 [11:27] : Benjornet
"Que c'est bon de réaliser ce genre de trail, une impression intense de bonheur... Ça y est, j'ai déjà envie d'en refaire histoire d'améliorer ce temps et ressentir ces sensations tellement hors normes :-) "

Oh putain...t'es mal !
Un petit commentaire ? Lâchez vous !
Pseudo * :
Mail :

Commentaire * :


Quelle est la préfecture de l'Isere ?
Réponse [anti spam] :
haut page Haut de page